04 septembre 2022

 C.A.C.T.U.S au Forum des associations annonce ses cinq ans



Et voilà, C.A.C.T.U.S a cinq ans. La petite association a bien grandi depuis qu'elle est apparue dans le paysage culturel quimpérois peu après le décès du centre d'art contemporain Le Quartier. Pour la deuxième année, elle est aussi au forum des associations, une belle opportunité pour se faire connaître du plus grand nombre et pas seulement pour les amateurs d'art contemporain. 

Il faut dire que pour les cinq ans, elle a prévu du lourd. Pas d'expositions chez l'habitant cette année, mais dès le printemps elle proposait des visites d'ateliers d'artistes, et pour cette rentrée, elle annonce deux rendez-vous d'importance qui se situerons au Pôle des Ursulines, esplanade François Mitterrand, ou pour être plus clair, à la médiathèque A.Gérard et dans les anciens locaux de R.B.O :

- 14 et 15 octobre : projection de films d'artistes et sur les artistes ayant exposé à C.A.C.T.U.S depuis cinq ans ;  conférences d'Elise Girardot et d'Antoine Perrot le samedi. Chacun donnant une approche de la vie d'artiste d'aujourd'hui.

- 12 et 13 novembre : projection de films d'artistes et sur les artistes (suite) ; le samedi, conférence table ronde et débat sur le statut de l'artiste, sa place dans la société actuelle.  Ce colloque donnera lieu à une publication en 2023.

Le temps fort de ce week-end, ce sera Place des artistes avec la présence de 45 artistes ayant exposé à C.A.C.T.U.S depuis cinq (il y en a eu plus de 60), ils seront là pour montrer leurs oeuvres, petits et moyens formats, livres d'artistes et rencontrer tous les publics.

Parallèlement, le 22 octobre et le 4 novembre, en partenariat avec le réseau des médiathèques de Quimper-Bretagne Occidentale, des ateliers découvertes sur la gravure et le dessin numérique seront animés par Elodie Cariou, Morgan Danveau et Sheilla Laclusse artistes plasticiens avec Alexis Lemée, bibliothécaire.

Le 12 novembre, présentation à la médiathèque A. Gérard de documents anciens et précieux.

Tous ces rendez-vous sont proposés gratuitement.

Le livre des cinq ans, concocté par l'association, sera également présenté et mis en vente. Un livre mémoire de 120 pages avec de nombreuses photos et des textes de Bruno Salaun, journaliste,  de Tristan Trémeau, critique d'art, de l'association elle-même, et préfacé par Bernard Kaolin, adjoint à la Maire de Quimper et chargé de la culture.  100 exemplaires sur les 400 tirés, seront enrichis d'un "tirage de tête" une oeuvre originale numérotée et signée par l'un des artistes exposés.



Naturellement, toujours d'actualité, l'adhésion à l'association, pas nécessaire pour être de la fête, mais nécessaire pour que C.A.C.T.U.S dure encore longtemps, longtemps...





18 août 2022

Ronan le berre à la rue... Kéréon

 

Ronan le berre au carrefour Saint Corentin et Saint François, encore vendredi 19 et samedi 20 août. 

Ronan Le Berre s'annonce "imagier" et s'installe quelques jours rue Kéréon, encore vendredi 18 et samedi 19 août de 11h à 18h. Il s'est placé au carrefour névralgique avec la rue Saint François. Comme de nombreuses années passées, il aime "rencontrer le public en direct dans la rue " et y va tout seul. "À quatre ou cinq, ça marche beaucoup mieux" témoigne-t-il, regrettant quelques collègues présents par le passé. 

Son travail abondant d'images s'alimente de nombreuses sources, photographies, dessins, collages, occasions, bricolages, rapprochements… Regard avant tout, matériaux et procédures contemporains . On peut en suivre, depuis des années sur écrans, l'évolution sur https://www.ronanleberre.com. Mais dans la rue et en direct on touche mieux du regard la qualité particulière, personnelle, constante, de cette impressionnante collection d'images de petit format, "qui tient toute entière sur mon diable".

PG 

Yannick Michelet en galerie commerciale


Yannick MICHELET dans la galerie commerciale de Carrefour jusqu'au 31 août 2022

Yannick Michelet se confronte à la galerie marchande de Carrefour, et ce n'est pas la première fois. Il accroche dans les hauteurs, cette année jusqu'au 31 août. 

 

Son travail fait une personnelle synthèse de l'esthétique "pop" ( images, bande dessinée, slogans, personnages, et marques, emballages, logos, signalétique ) et de l'histoire de la peinture moderne. Il assume une forme de confusion visuelle délibérée, très précise dans son genre, qui est sans doute sa "formule", difficile à mettre en équation ou en mots. L'artiste, qui revendique, de plus, une pratique humoristique et distanciée, n'aide pas à établir cette équation, mais l'essentiel est qu'il continue à la mettre en œuvre. 

 

Dans l'environnement commercial d'une galerie marchande, cette formule est un peu déséquilibrée, malgré lui, par l'abondance des signaux visuels qui l'entourent, et appartiennent au même registre. L'expérience méritait d'être tentée mais je préfère ses créations dans un environnement autre, architecture, environnement urbain, zones en jachère, murs en attente, espaces de rebut, qui ne renvoient ni au commerce ( espace de signes et de formes spécifiques), ni au paysage en peinture  ( autre ensemble de formes et signes spécifiques, souvent codifiés), mais à une intervention qui, en quelque sorte, révèle, recadre ou recrée le paysage de manière beaucoup plus large et plus contemporaine. Plus émotive aussi. 

 Carrefour revendique de montrer ses "collaborateurs de talent". Louable intention en circuit court, qui pourrait peut-être déboucher un jour sur une exposition dans un espace neutre et mieux adapté, ou dans une partie "neutralisée" de cet espace commercial ?

PG

24 mai 2022

 Encore quelques clichés des ateliers ouverts ce dernier week-end


                                                        Au pôle des Ursulines


                                                           Dans l'atelier de Sheilla Laclusse à Cast 


                                               Et dans celui d'Hervé Le Nost à Cast également.




                                                           Et celui d'Henri Girard à Quimper...





23 mai 2022

 Les Cinq ans de C.A.C.T.U.S,  premier épisode terminé...


Et voilà, le premier épisode des cinq de C.A.C.T.U.S nouvelle série qui comprendra trois épisodes jusqu'à la fin de l'année, vient de s'achever. 

L'accueil fut tout à fait excellent, bref, on en redemande. Il s'agissait de montrer les artistes au travail, dans leur atelier, ou tout au moins avec leur instrument de travail (photographes et vidéastes, ou artistes nomades étant présentés dans des espaces communs, aux Ursulines et au Pôle Max Jacob). 


Une oeuvre de Dominique Jézéquel présentée au Pôle Max Jacob avec d'autres artistes ...

Mais quel bonheur d'entrer dans ces lieux intimes que sont les ateliers d'artiste, ils se confondent en fait avec leur cerveau, le visiteur entre dans l'esprit du créateur, dans le process comme on dit dans le milieu artistique. On voit l'oeuvre se faire ou tout au moins se penser. 


Ces beaux verts de Patrick Talouarn


Ce fut le cas avec Patrick Talouarn, artiste discret dont l'atelier est niché dans la campagne bigoudenne, bien caché, loin du bruit de la ville. C'est là qu'il produit tard le soir, voire la nuit, quand il n'a plus d'idées parasites, que l'actualité s'efface. Il se confronte alors avec des papiers rares, des bois récupérés, des toiles à préparer, puis les idées petit à petit franchissent la frontière entre le cerveau qui bouillonne et la main qui soudain s'active sur le support choisi. Il aime travailler sur des séries avec des règles qu'il se donne et à partir de là il laisse son esprit vagabonder, l'aléatoire devenir maître parfois et le résultat est là, simple mais évident. Des formes, des couleurs, de la peinture quoi ! 

Il utilise des pigments qu'il prépare lui-même et les verts jaillissent superbes et étonnants "Pas facile le vert" s'étonne une visiteuse artiste elle-même et qui a du mal à travailler avec cette couleur. Mais pourtant, là, dans le travail de Patrick, ça marche, l'équilibre entre blanc, vert et noir est parfait. Les questions fusent, celles des amis, d'anciens élèves de Patrick, des voisins, mais aussi des curieux qui n'ont pas hésité à courir la campagne pour venir jusqu'à lui. Tous sont ravis de voir enfin ce qui se passe dans la tête de l'artiste, ce qui se passe dans le secret de son atelier...

Et ce fut ainsi un  peu partout dans les ateliers d'artistes disséminés dans tout le sud-Finistère et que l'association C.A.C.T.U.S proposaient au public qui répondit présent avec bonheur. 


Patrick Talouarn explique sa démarche, ici devant une oeuvre récente sur papier quelque peu liée à l'actualité.


La suite de notre feuilleton, c'est pour la rentrée, dès octobre avec des conférences et films d'artistes, et en novembre, d'autres conférences et un marché de l'art où les artistes proposeront des oeuvres.
Un livre sur l'histoire de l'association C.A.C.T.U.S mais aussi sur la culture à Quimper ses trente dernières années sera également proposé.


Pratiques numériques, présentation collective à l'atelier blanc du Pôle Max Jacob, Quimper


18 mai 2022

Radio-Évasion : "5 ans d’art contemporain avec C.A.C.T.U.S Quimper"

" Déjà cinq ans que l’association C.A.C.T.U.S. (Centre d’Art Contemporain Très Utile et Simple) propose des événements d’art contemporain à Quimper et alentour. Pour fêter cet anniversaire, l’association a vu les choses en grand… "

"Depuis sa création en 2017, C.A.C.T.U.S ne cesse de mettre en avant la présence des artistes plasticiens vivant sur l’agglomération quimpéroise et ses alentours.

En cette année 2022, l’association aura présenté 12 expositions éphémères et nomades dans des lieux privés, maisons, appartements et jardins.

Elle a fait (re)découvrir soixante cinq artistes vivant en Bretagne. Elle a donné l’occasion à plus de 30 000 personnes de voir ces oeuvres d’artistes d’aujourd’hui avec lesquels le public a pu échanger.

Elle se dit l’héritière d’un long travail démarré dans les années 1980 sur Quimper par bon nombre d’acteurs privés (associations, galiéristes…).
En 2022, CACTUS aura 5 ans et propose de marquer cet anniversaire par trois grand événements

Un objectif : remettre les artistes plasticiens au coeur de la cité

Le premier événement a lieu ce week-end des 21 et 22 mai par l’ouverture d’ateliers d’artistes.

14 artistes ouvriront leur atelier personnel, 4 à Quimper et 10 sur les communes de Cast, Plogonnec, Scaër, Pont-Croix, Douarnenez, Pont l’Abbé et Plomeur.

2 ateliers collectifs seront proposés à Quimper autour de la photographie et de l’image numérique."

--------------------------------------------------------------------