03 septembre 2021

 Vendredi 3 septembre...La rentrée est faite depuis hier pour les scolaires et depuis aujourd'hui pour le blog.

L'été n'est pas encore terminé mais j'espère qu'il s'est bien déroulé pour la plupart d'entre nous. Certains en ont profité pour voir le max d'expos ici ou là, en Bretagne et ailleurs, histoire de revenir au bercail avec un regard ébloui et plein d'idées peut-être. 

Mais pas besoin de quitter Quimper ! Une multitude de galeries se sont ouvertes ces derniers temps, durables, éphémères, l'avenir nous le dira. 


Et tout cela est bien bon ! En effet, côté art contemporain, ce n'est pas le musée qui nous rassasiera!

Les visiteurs de cet été ont en effet eu la surprise de ne voir aucune oeuvres d'artistes d'aujourd'hui ! Exit Geneviève Asse, Dilasser et les autres, remisé ad vitam aeternam au profit des grandes peintures de Lucien Simon arrachées aux cimaises de l'hôtel Kermoor, et d'autres encore. Il faudra peut-être attendre que le musée ou plutôt la municipalité puisse faire l'acquisition de nouveaux murs pour pouvoir donner une place conséquente aux oeuvres qui reflètent la vitalité de nos artistes actuels. 

Heureusement, il y a C.A.C.T.U.S pour cela ! Et ce sera bientôt la fête de l'art contemporain avec plusieurs artistes qui exposeront dans les maisons et à Plogonnec, parmi eux Jacques Villéglé ! Ce sera entre le 9 et le 17 octobre ! Sont invités pour Artistes@home 4 : Maud Boulet, Yves Doaré, Flora Madic, Pascal  Pérennec et Jacques Villéglé, et pour "Openfield 4", Alexandra Duprez, Michel Godeau, Thierry Le Saec, Bernard Peschet et Anne Da Silva. 

Beaucoup de travail en perspective pour les bénévoles ! Haut les coeurs !

L'année 2022 sera faste également, puisque c'est le cinquième anniversaire de la création de l'association C.A.C.T.U.S, l'occasion de mettre les petits plats dans les grands, avec conférences, films, et surtout une mini FIAC à l'automne et des oeuvres de tous les artistes exposés pendant cinq ans, avec aussi l'édition d'un livret qui retracera l'histoire de l'association. 

Parmi les artistes, nul doute qu'on retrouvera Clara Jolly avec son travail tout en délicatesse, photos, dessins, etc...qui racontent des pays lointains à travers des détails que nous autres, pauvres quidams, ne voyons pas forcément... Une artiste qui a, entre temps était sélectionnée pour séjourner et travailler à la célèbre Villa Vélazquez de Madrid. Bravo Clara !



22 juillet 2021

Assemblée générale du 1er juillet 2021

Assemblée générale C.A.C.T.U.S Quimper 2021

L’Assemblée générale était prévue initialement pour le 25 mars dernier, mais compte tenu de la pandémie de Covid, elle a été remise à aujourd’hui.
L’association compte actuellement 108 adhérents à jour des c
otisations, 32 personnes sont présentes à l’A.G, et 22 procurations ont été apportées.

Rappel : nombre d’adhérents en 2020 : 149.
Personnalité présente 
: l’adjoint à la culture, Bernard Kalonn.
Présents : les co-présidents, Maryvonne Magaud, Yvan Bertali, Christian Vialle ; la commission artistique : Jean-Yves Pennec, Sheilla Laclusse, Pol Guézennec.

Rapport Moral :

Maryvonne Magaud souligne aussi la présence des photographes Sylvain Girard, J.J Banide et plusieurs artistes fidèles à l’association mais également de nouveaux partenaires comme ETAP HABITAT. Rappelant également les contacts avec la médiathèque de Quimper et son directeur, Marc Moutoussami, pour des futurs projets à l’horizon 2022.

Par ailleurs, l’adjoint à la culture de la municipalité précédente, Allain Le Roux a donné sa procuration à l’adjoint à la culture de la nouvelle municipalité, Bernard Kalonn.
Maryvonne Magaud revient sur l’année compliquée que nous venons de passer, depuis mars 
2020 qui a obligé à revoir le programme de 2020/2021 « La richesse et la souplesse de C.A.C.T.U.S a permis au 2/3 de la programmation d’exister. Nous avons reporté Openfield et les jardins en octobre 2020, une belle réussite, et pendant toute cette période, il y a eu un gros travail de la part des artistes qui se sont adaptés et de l’équipe de CACTUS, et ce malgré une météo médiocre (pluie pendant le montage des expositions, mais soleil pour les expositions en elle-même) Ce fut finalement un bon cru digne des années passées »

Les projets pédagogiques n’ont pas pu être mené comme habituellement mais l’association prévoit d’élargir les propositions pour les expositions futures.
Les adhésions :
2020 marque aussi le pas au niveau des adhésions qui passent de 163 en 2019 à 149. Ce qui est compréhensible vu les circonstances, les adhésions se faisant surtout pendant les expositions. Les recettes propres sont donc en légère diminution mais restent au-delà du prévisionnel.

Intervention de Paulette Patout, artiste plasticienne

Une artiste présente dans le public, Paulette Patout de Lopérec, est intervenue afin de faire connaître son ressenti par rapport à C.A.C.T.U.S. Elle a souhaité être en contact avec la commission artistique de l’association pour éventuellement être exposée lors de l’une des manifestations de l’association. Ce mail n’a apparemment pas été vu et l’équipe artistique s’en est excusée. Il est vrai que les boîtes mails des uns et des autres sont souvent difficiles à gérer, il y a beaucoup de demandes de ce type. Cependant la commission souligne aussi sa liberté dans ses choix, et ses exigences par rapport à un projet artistique.

L’artiste a accusé l’association d’un entre-soi culturel ce qui a été un peu mal vécu par l’association qui essaie justement de diversifier le plus possible les propositions, mêlant également toutes les générations, de l’artiste confirmé à celui ou celle qui sort d’une école d’art, des parcours très différents et dans toutes les techniques possibles « Nous invitons des artistes avec une vision assez large, soit à ce jour 70 artistes qui ont déjà exposé à C.A.C.T.U.S » a souligné Jean-Yves Pennec « Nous avons montré des artistes qui n’appartiennent à aucune chapelle ». Mais là encore il faut insister sur le fait que cette commission est complètement indépendante avec des choix forcément subjectifs. « Par ailleurs nous sommes tous bénévoles et aller voir les artistes dans les ateliers est très prenant, nous faisons le maximum ».

Vote pour le bilan moral : unanimité pour.

Bilan financier : Par Christian Vialle.

Malgré une année morose, le bilan est plutôt positif. Il y a eu peu de frais de représentations des artistes puisqu’il n’y a eu que la manifestation d’octobre en 2020. Défraiements et droit de présentation en baisse par rapport au prévisionnel tout comme les frais de montage, de logistique et de charges. Mais des frais de communication doublée du fait du report de l’exposition dans les jardins et d’Openfield 3.

Résultat : baisse des charges d’exposition par rapport à 2019 et surtout par rapport au prévisionnel.
En 2019 : 5711,06 ; prévu en 2020 : 9150, 00 ; réalisé en 2020 : 5132,97.


Baisse des charges d’exploitation :

En 2019 : 2021,00 ; prévu en 2020 : 3270,00 ; réalisé en 2020 : 1237,76.

Il faut aussi souligner le soutien des partenaires de l’association avec des subventions reconduites et parfois augmentées : 4 000 en 2019 et 4 500 en 2020.

Vote : à l’unanimité pour.

Projet artistique Année 2021.

Pol Guézennec : « Pour l’année 2021 par contre, trois expositions, deux à Kerguinou, dont une qui vient d’avoir lieu, une autre en octobre jumelée avec les expositions chez l’habitant. Il s’agit de favoriser les relations entre les artistes et le public dans des lieux alternatifs, des lieux intimes. Les artistes viennent de toute la Bretagne et parfois d’ailleurs ! Les critères :

  • -  Cohérence historique.

  • -  Contemporanéité

  • -  Réponse pertinente à la création aujourd’hui.

    Par ailleurs, accélération de partenariats avec d’autres acteurs culturels comme Très tôt théâtre ; diversité des artistes ; ouverture à un public d’amateurs éclairés ou non.
    Nous nous battons pour ouvrir au maximum à la diversité des artistes contemporains, sans élitisme.

    Les artistes invités viennent de tous les horizons. En octobre, les week-end des 9/10 et 16/17 nous aurons dans la ville pour « Artistes@home » : Yves Doaré, graveur et peintre qui vit à

Quimper ; Jacques Villeglé (né à Quimper), artiste international, soit des artistes au talent plus que confirmé, mais aussi des plus jeunes artistes comme Maud Boulet, Flora Madic et le photographe Pascal Pérennec.
Pour Openfield 4 à Plogonnec au Champ des Possibles, sont invités Bernard Peschet qui croque toutes les expositions, dont celles de CACTUS et Thierry Le Saec avec son travail sur 
l’édition, le photographe Michel Gaudeau, le peintre Alexandra Duprez, Anne da Silva et ses fantastiques installations.
Le vernissage aura lieu le samedi 9 octobre.

Vote : unanimité pour.

Budget prévisionnel

Budget en augmentation mais réaliste avec 15 artistes exposés contre 9 l’an dernier, soit 1860 euros en plus.
L’association a reçu 1 000 euros supplémentaire du Quartier, somme qui restait en cas de besoin du centre d’art contemporain.

Par ailleurs, les artistes recevront 100 euros de droit de présentation. Cela reste symbolique selon nos moyens actuels. Soulignons par contre, le travail bénévole de deux artistes qui réalisent les documents de communications, Jean- Pierre Dausset et Morgan Danveau.

Vote : unanimité pour.

Renouvellement d’une partie du Conseil d’Administration de C.A.C.T.U.S pour les trois prochaines années :
12 membres du C.A, élus en 2016 à la création de l’association, ont remis leurs mandats en jeu à l’AG du 30 janvier 2020. 9 d’entre eux ont été réélus : Dali Benazza-Vialle ; Yvan Bertali ; Annie Breut ; Elodie Cariou ; Pol Guézennec ; Morgane Kerbiquet ; Maryvonne Magaud ; Martine Géminel ; Claudine Pierrot et Sylvain Girard.
En 2020 : six nouveaux arrivants : Michelle Sénant, Michelle Laurent, Morgan Danveau, Martine Géminel, Claudine Pierrot et Sylvain Girard.
6 membres élus en mars 2018 remettent leurs mandats en Assemblée générale de 2021 : Martine Cariou, Béatrice Le Calvez-Dausset, Sheilla Laclusse, Jean-Yves Pennec, Roselyne Nédelec et Morgan Danveau. Tous se représentent.
Nouvelle candidature : Michel Sénant pour la commission finance et mécénat.
Jean-
Yves Pennec souligne l’importance de rechercher des mécènes.

Vote : unanimité pour.

Mot de l’adjoint à la culture : Bernard Kalonn.

Ce dernier insiste sur la notion de projet artistique lié au maillage associatif quimpérois, ce qui rentre dans les compétences et la volonté de C.AC.T.U.S :

« Le rôle des politiques est un rôle de relais,  pas seulement d’être un tiroir-caisse, d’où la nécessité de se rencontrer (une réunion de travail a eu lieu le 15 octobre 2020 en mairie) pour voir comment aider un projet au-delà des critères « j’aime » ou « j’aime pas ». Entre en ligne de compte la relation avec les publics, les scolaires entre autres, la rémunération des artistes d’art visuel comme les artistes de spectacle vivant.

Il n’est pas question par ailleurs de faire du copinage. Vous allez m’expliquer pourquoi tel artiste par exemple. Je précise que mon prédécesseur (Allain Le Roux) qui m’a d’ailleurs donné sa procuration pour les votes, a eu du mal à faire passer le message au moment où il était adjoint à la culture, mais il était pour vous accompagner, ce que nous projetons de faire pour fêter les cinq ans, c’est important.

Nous avons prévu dès maintenant, pour cette année, une subvention de 2500 euros. Nous voulons donner plus de parole à cet art...silencieux. Nous sommes donc prêts à vous accompagner. Nous n’allons pas refaire un centre d’art contemporain mais nous allons favoriser un développement différent de l’art contemporain à Quimper »

Discours sans démagogie très apprécié du public présent.

Le mot de la fin :
Jean-Yves Pennec : « Nous avons été longtemps des invisibles, le paradoxe pour un art visuel ».

Fin de l’Assemblée Générale, 19 h 45.

Assemblée générale C.A.C.T.U.S Quimper 2021


12 juillet 2021

Visite collective des maisons, dimanche 11 juillet

Maryvonne Magaud, présidente présente la première hôtesse Danièle Hélou-Kervahu et la première maison, rue des Hirondelles.
Maud Boulet, l'une des artistes de Artistes@home 4
Flora Madic raconte son parcours pas banal au comité CACTUS, Yvan, le co-président est tout ouïe
Un futur hôte heureux : Pierre Crampon, un fidèle de CACTUS

Pascal Pérennec, un autre artiste, photographe, mesure un lieu, la maison de Florence Magnanon
Grande conversation entre Maryvonne et Pascal Pérennec dans l'appartement d'un hôte, Patrick Chapel, Le choix va être cornélien ! 

Dimanche 11, rendez-vous sur le parking de la Tour d'Auvergne. Maryvonne est là pour accueillir tous les participants à cette expédition : découvrir avec les artistes de Artistes@home 4 en octobre prochain, les lieux d'exposition, c'est à dire des maisons ou appartements de particuliers. Peu après une répartition dans quelques véhicules, co-voiturage oblige, une petite quinzaine de personnes s'élance. Parmi elles, quatre des cinq artistes qui seront présents en octobre :Yves Doaré ; Flora Madic ; Maud Boulet ; Pascal Pérennec. Il manque Jacques Villeglé qui a déjà choisi son lieu. 

Mais les artistes présents ont l'embarras du choix. Tout va dépendre aussi du travail qu'ils pensent exposer, ce sera du in-situ ! Et les voilà scrutant chaque intérieur devant des hôtes ravis de l'aventure, un peu craintifs peut-être quant au devenir de leurs murs, mais Maryvonne les rassure " Les gars vont régir tout ça" (les gars se sont les co-présidents, Yvan Bertali et Christian Vialle. Ces derniers sondent les murs, " là, c'est du plaquo, ce sera plus facile pour accrocher", ailleurs, des cimaises sont déjà disponibles, mais certains artistes préfèrent un accrochage direct au mur. Autre problématique, l'espace, pour les photos de Pascal Pérennec, un beau voyage à travers des maisons justement " Je n'ai jamais eu de maisons jusqu'à tard dans ma vie, je projette beaucoup de choses sur ce manque" mais son choix n'est pas définitif, il lui faut de toute façon de la lumière, c'est son principal impératif. Photographe reconnu depuis longtemps dans le milieu institutionnel, il a, depuis quelques années, modifié son regard vis à vis de la photo, allant vers des propositions plus simples, moins descriptives, n'hésitant pas à utiliser la couleur, lui qui ne voyait que par le noir et blanc, son travail devient peu à peu, plus ludique, plus cultivé aussi, moins craintif quant au résultat, même s'il avoue jeter beaucoup de ses clichés.

 Pour Yves Doaré, artiste plus que confirmé, il proposera des peintures aux dimensions plus modestes que celles qu'il expose le plus souvent, il lui faut quand même un espace qui permette au spectateur un certain recul " Ce seront des gouaches, des gravures sans doute" mais là encore, rien n'est définitivement bouclé. En effet, c'est au vu des intérieurs, et de celui qui sera choisi, que le choix des oeuvres, de la thématique, sera décidé.  

Pour Flora originaire de Bretagne (elle a fait sa première et sa terminale à Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus à Quimper !), mais installée à Genève depuis une trentaine d'année, c'est le baptême du feu, elle ne s'est jamais sentie prête, légitime, pour exposer son travail centré sur l'origine du monde, (non pas le tableau de Courbet), mais les éléments, la terre, les plantes, la nature en général, son environnement, ses récoltes lors de randonnées, mais aussi la femme ! Elle en parle avec tant de passion que l'on a hâte de voir ce travail ! 

Maud, mal voyante se sert d'un stylo à bille pour dessiner sur des matériaux divers, souvent fragiles comme des végétaux. Elle est heureuse d'exposer dans un lieu qui ne soit pas un white cube (une galerie). Elle exécute un dessin de précision qu'elle sait, voué à la détérioration, cela fait partie du processus, tout comme sa vue qui diminue toujours, c'est lié. Mais elle s'attaque aussi à d'autres médiums comme la pierre noire et souvent son oeuvre atteint une troisième dimension selon le support utilisé. 

La journée s'est achevée de façon conviviale sur la terrasse de Florence et Pierre à Ergué-Armel, un lieu qui en a séduit plus d'un. 

Les artistes ont déjà posé quelques jalons et le résultat de leurs discussions ne se fera pas attendre, on le sent...

A bientôt...

28 juin 2021



Openfield 4 en préparation

 Les artistes : Bernard Peschet, Alexandra Duprez, Michel Godeau et Anna da Silva, il manque Thierry Le Saec.

Normalement, si tout va bien, si la Covid nous laisse tranquille, Openfiel 4 aura lieu les week-end du 9/10 et 16/17 octobre, au  "Champs des Possibles" à Plogonnec. Mais soyons optimistes, en tous les cas "CACTUS" l'est résolument. 

Dimanche 25 juin, les artistes étaient présents avec un comité d'accueil de l'association, pour voir les lieux, et imaginer leur exposition. 

Bernard Peschet, professeur de l'école des Beaux-Arts de Quimper, dessinateur infatigable de toutes les expositions qu'il visite, restitue son travail dans de véritables mise en scène.

Bernard Peschet dessinant lors du premier Openfield...en juin 2018. 


Exemple de mise en scène de ses dessins, ici à Librairie et Curiosités.

Il est donc très impliqué dans cette première visite. "Je fais des maquettes du lieu. Les travaux occuperont un ou deux panneaux, peut-être plus".

Mais il doit composer avec les autres artistes. 

Anna da Silva qui a son atelier à Rosnoën, propose des sculptures et des installations "J'imagine la pièce du fond pour des colonnes d'arêtes de poisson et de céramique, un travail qui existe déjà, mais dont l'installation sera pensée spécifiquement pour ce lieu. Mais j'aurai d'autres choses à présenter. Je travaille sur des matières organiques, des peaux de poisson, des végétaux" matériaux qu'elle fige dans le temps, les sublimant en rappelant leur vie antérieure, leur existence.

Bernard Peschet, Michel Godeau et Anne da Silva cogitent pour l'installation de leurs oeuvres respectives dans une des salles du "Champs des possibles"

Alexandra Duprez qui vit et travaille à Douarnenez, est une ancienne élève de l'école des Beaux-Arts de Quimper, une ancienne élève de Bernard Peschet donc ! Elle peint et dessine des figures humaines sur des matériaux pauvres comme l'envers des couvertures de livre mais elle propose également des grandes peintures à l'huile dans des teintes sourdes, presque éteintes d'où émergent bras et mains...Pour elle, tout l'espace lui convient, elle n'a pas de préférence. 
Michel Godeau le photographe travaille sur la relation à soi, aux autres, à un pays. Des clichés en couleurs essentiellement. Il hésite. Présenter son travail sous forme d'une frise peut-être. Le public aura la surprise ! Quant à Thierry Le Saec, absent pour cette première rencontre, il montrera son travail sur des petits formats, de la petite édition. Pour lui, le meuble installé dans la grande salle sera l'idéal. ( Il recouvre un billard!).
Il ne reste plus qu'à attendre l'automne. Croisons les doigts !!!


16 juin 2021

Canopée sonore à Plogonnec






 Exposition Territoires perceptibles par le Collectif Ex-Situ au Champ des Possibles à Plogonnec. 

11 juin 2021

ExSitu "Territoires perceptibles" au Champ des possibles 12-13 et 19-20 juin 2021

2021 .— ExSitu revient, au Champ des possibles, à Kerguinou, Plogonnec, 
Exposition les samedi 12 et dimanche 13, samedi 19 et dimanche 20 juin 2021, de 14h à 19h.
Vernissage samedi 12 à 17h30.


Fanch DODEUR et Bart PÉRON ont été intégrés en 2020 au grand projet participatif "L'écume des vents" de Très-tôt-Théâtre, dont le final aura lieu à la pointe du Raz en Juillet. Les deux artistes en résidence à Ligne 21 ont élaboré du matériel et des procédures pour y faire participer les enfants de classes de primaire du département. C.A.C.T.U.S a assuré un soutien logistique, et proposé une exposition (aux dates habituelles de "artistes au jardin") au Champ des possibles, qui permet de mieux déployer leur travail à cette occasion.

- Télécharger le Dossier de presse 2021 | Présentation de ExSitu 2018




25 mai 2021


 Premier C.A de CACTUS en visio conférence.

C'était jeudi 20 mai, mise en place dès 17 h de la visio-conférence pour le nouveau C.A. Pas question de rater cette nouvelle expérience. Maryvonne interroge chaque groupe  pour bien vérifier que tout le monde est aux taquets ! L'écran est divisé en autant de groupes bien consciencieux. Pas question non plus d'inverser le travail et l'apéro ! C'est du sérieux. Et avec Maryvonne qui assure grave, le C.A démarre sur des chapeaux de roues " Tu parles trop vite !" murmure délicatement Pol Guézennec, le référent technique du pôle n°1, chez Maryvonne justement. Elle ralentit, pas facile pour elle, mais elle fait un gros effort et donne l'ordre du jour. Elle rappelle tous les évènements à venir avec l'exposition Territoires perceptibles du collectif Ex-Situ au Champ des Possibles de Kerguinou pour commencer, dès le week-end du 12 et 13 juin, suivi de la belle fête qui nous attend à la Pointe du Raz le 4 juillet avec Très Tôt Théâtre, L'écume des vents. Plus tard ce seront les expositions de l'automne avec une pléiade d'artistes, et le point d'orgue des 5 ans de CACTUS en 2022...

Un travail fou qui s'est fait en douce pendant les confinements et montre la belle vitalité de l'association. Peut-être a t'elle l'ambition de prendre le relais des galeries londoniennes qui parait-il (voir Télérama), sont en perte de vitesse...Vu que ce sont des cousins éloignés, pourquoi pas !  Quimper est prêt avec non seulement CACTUS mais aussi de nombreuses galeries qui voient le jour en ce moment ! 

En attendant, l'association cherche des lieux emblématiques pour ses 5 ans ! Le Chapeau Rouge sous employé se serait top !!!ETAP Habitat et ses résidence étudiants et jeunes travailleurs sont déjà sur les rangs, mais vu qu'il y aura presque tous les artistes exposés depuis la première exposition, il y a de quoi faire ! D'ailleurs, le titre "Chantier" a été évoqué pour cette manifestation, bien trouvé ! 

La médiathèque de Quimper s'est proposée de mettre son auditorium à la disposition de CACTUS pour des conférences qui seront organisées à cette occasion. D'autres partenariats sont envisagés...Quelle aventure !!

Mission accomplie, le C.A a duré une heure trente à peine...Une affaire bien menée, bravo Maryvonne, toujours aussi efficace.

Le compte rendu complet du C.A viendra en son temps...Ceci n'était qu'un aperçu...