lundi 5 octobre 2020

 Installation éphémère de Jean-Paul Thaeron

Des formes élancées d'un jaune éclatant ont pris pension dans la superbe propriété de Bernard Charton décédé brutalement en août dernier. Mais voilà, avec cet ensemble, la vie semble reprendre sa place dans le parc. Ces formes stylisées qui évoquent des lances, pics, tenailles, colonnes baroques, blasons, aussi bien du végétal que du mobilier ou autre,  elles servent à mettre en place tout un vocabulaire propre à l'artiste Jean-Paul Thaeron et font écho aux cloches presque tibétaines de John Melvin, juste derrière, dans le grand chêne. Dans les deux cas, on perçoit un lien fort, intime, entre la création humaine inspirée par et pour la nature.

L'installation imposante de l'artiste concarnois qui a trouvé l'atelier de ses rêves dans le nord-Finistère, à Lanrivoaré, peut aussi rappeler l'observatoire astronomique de Jaipur au Rajasthan. Le Yantra Mandir (1727), ensemble de sculptures monumentales représentant 17 instruments qui permettent de lire dans le ciel (cadrans, astrolabe,etc...). Des formes intemporelles et universelles qui interprètent le monde.

 Ici, elles ont été créées en 1997 pour une exposition collective d'artistes praguois avec un artiste breton, Jean-Paul Thaeron, au château de Beaumanoir à Quintin. Depuis, l'ensemble n'avait pas été exposé.  

Le matériau il est vrai ne peut permettre d'être installé durablement, il s'agit de contreplaqué peint. Pour que l'oeuvre ne soit pas montrée de façon éphémère, il faudrait la construire dans un autre matériau comme l'acier, ce qui est le cas pour les oeuvres de l'artiste exposées à Kerguinou. Elles sont plus récentes, mais l'inspiration est toujours la-même." En trente ans, les choses bougent, mais on retrouve la même famille de formes, le même vocabulaire stylistique dans des matériaux différents. Vocabulaire que j'utilise aussi pour mes peintures aujourd'hui avec certes des lignes plus sinueuses autorisées par l'outil utilisé (le pinceau principalement), en sculpture, c'est plus rigoureux".




Installation héroïque de l'oeuvre de Jean-Paul Thaeron avec l'artiste, Jean-Pierre et Yvan.



1 commentaire: